A l’export, demande en forte hausse pour la chaussure, la maroquinerie et la ganterie.

12 janvier 2016
L’Observatoire Économique du Conseil National du Cuir publie les résultats de l’activité du secteur – de janvier à septembre 2015 - pour la filière des industries françaises du Cuir.

La chaussure, la maroquinerie et la ganterie françaises toujours très dynamiques sur les marchés étrangers

  • Au cours des 3 premiers trimestres 2015, les exportations françaises de chaussure augmentent de 23% par rapport à la même période de l’année précédente pour un montant total de 2 097,2 millions d’euros. Ces exportations concernent principalement l’Europe qui représente 88% du volume et 72% de la valeur des ventes à l’étranger.
    Sur la même période, la maroquinerie française, qui se place à la 3ème place des exportations mondiales, observe une croissance de +10%, ce qui représente 3 929,6 millions d’euros. En raison de son savoir-faire et de la créativité des stylistes, les produits français sont toujours une référence aussi bien pour les pays asiatiques (44% des exportations vers Hong-Kong, Japon, Singapour, Corée du Sud et Chine) que pour les pays européens (34% des exportations vers Italie, Royaume- Uni, Allemagne, Suisse ...)
  • L’activité de la ganterie se développe avec une hausse de 8% de ses exportations soit 22,56 millions d’euros qui concernent principalement les gants de protection.

Augmentation de la demande espagnole et chinoise pour les cuirs bruts et les cuirs finis

  • Cuirs et peaux bruts
    Globalement, les exportations de cuirs et peaux bruts marquent un repli de 5%, mais les évolutions sont très différentes selon les types de peaux. Les exportations de peaux brutes de bovins croissent de 2% alors que celles de veaux et d’ovins connaissent respectivement une chute de 21% et 24%.
    Les exportations de cuirs et peaux bruts en Italie fléchissent de 6% (elles représentent les trois quarts des exportations françaises), alors que les ventes en Chine et en Espagne se développent au rythme de 4%.
  • Cuirs finis
    Les ventes en Espagne, au Maroc et en Chine progressent respectivement de 19%, 14% et 97%. Cependant, les exportations de cuirs finis (tous types de peaux confondus) baissent de 5% en valeur. Les principaux clients de la France comme l’Italie (-20%), la Tunisie (-8%) et Hong-Kong (-15 %) ont le plus réduit leurs achats en France.
    Les exportations vers l’Italie de cuirs finis représentent 27% des exportations françaises sur les 9 premiers mois de 2015.
    Avec l’affaiblissement de la demande italienne en cuirs bruts et en cuirs finis, le secteur des cuirs et peaux bruts et finis souffre beaucoup malgré la demande en hausse des espagnols et des chinois qui ne parvient pas à rendre la variation positive.

L'Observatoire Economique du Conseil National du Cuir :

Il réalise les enquêtes mensuelles de branche dans les secteurs suivants : Tannerie, Mégisserie, Chaussure et Maroquinerie. Il réalise également des enquêtes mensuelles et annuelles auprès des Collecteurs de cuirs et peaux bruts.

L'Observatoire Economique exploite et diffuse les données du commerce extérieur, provenant des Douanes Françaises, les résultats des enquêtes annuelles de production, ainsi que des données relatives aux échanges mondiaux.

Les publications de l'Observatoire Economique, contiennent des statistiques portant sur les importations et les exportations, le cheptel, les abattages contrôlés, la collecte de cuirs et peaux bruts, la production, les livraisons, les facturations, les effectifs et les rémunérations des salariés dans les différents secteurs de la filière cuir.

L’Observatoire Economique travaille également sur les enquêtes mensuelles, saisonnières et annuelles de la Fédération des Enseignes de la Chaussure.

 

Fichier PDF: 

Le Conseil National du Cuir

La confédération regroupe 20 fédérations ou syndicats professionnels depuis l’élevage jusqu’à la distribution des produits finis et anime l’ensemble de la filière française du cuir.

La filière française du cuir

  • 9 400 entreprises
  • 25 milliards dʼeuros de chiffre dʼaffaires
  • 130 000 personnes salariées dans les industries du cuir, de la tannerie-mégisserie, de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, de la distribution dʼarticles de cuirs.
  • Un des leaders mondiaux des cuirs de veau et peaux exotiques.
  • 3ème exportateur mondial des cuirs et peaux bruts
  • 13ème exportateur de cuirs finis
  • 3ème exportateur mondial dʼarticles de maroquinerie