La Filière Française du Cuir participera au 6e Symposium International de la filière veaux organisé par INTERBEV à La Baule les 25 et 26 avril 2017.

20 avril 2017

Elle présentera ses propositions pour augmenter la production des cuirs de veaux de grande qualité, un enjeu capital pour assurer le succès de ses entreprises du luxe.

Le cuir de veau français est d’une qualité́ exceptionnelle, ce qui fait de la France l'un des leaders mondiaux.

Cependant, moins de 20% des peaux françaises sont transformées en cuirs répondant aux critères de qualité́ de l’industrie du luxe. Dans le cas du « super » premier choix, la sélection se réduit à 5% des peaux. Le défi est donc évident : des mesures appropriées en amont doivent permettre d’augmenter ce ratio alors même que l’accès à la matière première devient plus difficile.

En outre, la demande des grandes entreprises du luxe ne cessant d’augmenter, la matière première de qualité́ est désormais insuffisante. En 25 ans, le nombre de peaux de veaux français disponibles a été́ divisé par deux !

L’objectif du débat (mardi 25 avril à 16H45) sera de faire partager ce constat avec les participants du symposium, acteurs de la production de veaux française. Les interventions et les témoignages de professionnels de la filière  permettront d’évoquer les principaux défauts constatés sur les peaux de veaux, et les solutions susceptibles d’y remédier :

  • Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir
  • Christophe Dehard, responsable de ventes Vème Quartier pour SVA Jean Rozé
  • Denis Geissmann, Président du Syndicat Général des Cuirs et Peaux
  • Corinne Jauréguy, vétérinaire, Présidente de la commission technique « Veaux de Boucherie » de la SNGTV (Société́ Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires)
  • Jean-Christophe Müller, Vice-Président de la Fédération Française de la Tannerie Mégisserie et PDG des Tanneries HAAS
  • François Taverne, Vice-Président de la FFTM, Directeur Général de Tanneries d’Annonay/ Tanneries Du Puy/CCP

Enfin, la filière Cuir indiquera comment toutes les actions visant à l’amélioration de la qualité́ des peaux s’inscrivent dans une politique cohérente de bien-être animal, thème devenu majeur pour ses opérateurs et ses consommateurs. 

Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir : « La Filière Française du Cuir a jusqu’à présent gagné le défi de se maintenir à la première place du marché mondial du cuir de veau. Cependant, pour de multiples raisons, cette position de leader pourrait se fragiliser. Il est urgent d’entendre nos propositions. »

 

Fichier PDF: 

Le Conseil National du Cuir

La confédération regroupe 20 fédérations ou syndicats professionnels depuis l’élevage jusqu’à la distribution des produits finis et anime l’ensemble de la filière française du cuir.

La filière française du cuir

  • 9 400 entreprises
  • 25 milliards dʼeuros de chiffre dʼaffaires
  • 130 000 personnes salariées dans les industries du cuir, de la tannerie-mégisserie, de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, de la distribution dʼarticles de cuirs.
  • Un des leaders mondiaux des cuirs de veau et peaux exotiques.
  • 3ème exportateur mondial des cuirs et peaux bruts
  • 13ème exportateur de cuirs finis
  • 3ème exportateur mondial dʼarticles de maroquinerie