Entretien avec David Rosenblum

rosenblum.jpg

Crédits : 
Rosenblum

Gainier à L’ATELIER BETTENFELD-ROSENBLUM

Quelle est votre formation ?

Aucune formation à ce jour n’existe pour devenir gainier. J’ai donc appris aux côtés de mon père, Bernard ROSENBLUM, Maître gainier doreur d’art.

En quoi consiste votre métier ?

Mon métier consiste à recouvrir de cuir tout objet quel qu’il soit, par principes de raccords invisibles à l’oeil, mais également d’utiliser des procédés de dorure sur cuir, de marquage à chaud, de sérigraphie...Je fais aussi bien de la restauration que de la reproduction ou de la création d’objets. Ainsi, l’activité de notre atelier est aussi bien dédiée à la reproduction d’ancien qu’à la création contemporaine.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour ce métier ?

Pour devenir gainier, il faut être très habile de ses mains et avoir un amour pour cette matière noble qu’est le cuir. Ce métier demande aussi de posséder une bonne perception des volumes, de bien connaître les caractéristiques des différents cuirs suivant le produit à gainer, de s’intéresser également aux autres matériaux et d’être curieux de tout ce qui nous entoure.

Quels sont les aspects qui vous plaisent le plus dans ce métier ?

J’adore la restauration car j’ai le sentiment de contribuer à la sauvegarde d’un patrimoine. Restaurer un objet c’est tout d’abord l’analyser : on se replonge dans l’état d’esprit de l’époque, c’est magique. La création est tout aussi passionnante car elle permet de se réaffirmer, elle laisse libre court à notre imaginaire, on joue, on retombe en enfance, il n’y a pas de limite !

En savoir plus: 

Métier(s) évoqué(s) dans cet interview:

Gainier