Le Livre Blanc de la Filière Française du Cuir

EDITION 2021 CONSACREE A LA RSE

"La Filière Française du Cuir montre sa capacité d'engagement et d'innovation dans la RSE"

 

Icône PDFtelechargez_le_livre_blanc_rse_2020

Icône PDFdownload_the_csr_white_paper_2020

2019 a été une grande première dans notre communication autour de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) dans notre filière. Avec l’organisation du premier Sustainable Leather Forum à Paris, diffusé dans le monde entier, nous avons cherché à mettre en valeur nos métiers, nos savoir-faire et nos traditions, en lien avec nos engagements RSE.

La Filière Française du Cuir déploie une politique volontaire, éthique et responsable

Pour cette deuxième édition, placée sous le haut patronage du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, Madame la Secrétaire d’Etat Olivia Grégoire et Monsieur le Ministre Alain Griset nous ont honorés de leur présence. Ce soutien est important pour nos entreprises qui sont plus que jamais fragilisées par la crise économique issue de la crise sanitaire. Leur chiffre d’affaires a baissé en moyenne entre 20% et 35% au premier semestre 2020. Chaque secteur présente néanmoins des disparités. La distribution, mais aussi dans une moindre mesure, la chaussure, la tannerie et la mégisserie connaissent des heures difficiles, tandis que la maroquinerie, fortement ouverte à l’export, résiste mieux avec une baisse inférieure à 20%.

Cependant, c’est tout un écosystème qui se trouve bouleversé par les difficultés économiques. Il convient tout particulièrement de s’alarmer aujourd’hui du devenir des acteurs de la collecte des peaux brutes qui, pendant le confinement, ont continué à accumuler des peaux tandis que la production de cuir ralentissait. Ces acteurs doivent être soutenus pour le risque qu’ils encourent à conserver des stocks importants. Alors qu’ils ont soutenu l’effort économique au pire moment de la crise sanitaire, en évitant de bloquer le fonctionnement des abattoirs, ils doivent aujourd’hui faire face à des stocks excessifs, entraînant des risques économiques et sanitaires.

Cette année très particulière renforce l’idée que toutes les entreprises de notre filière sont à la fois unies et dépendantes les unes des autres. Elle renforce aussi l’idée que nos engagements éthiques et responsables doivent s’inscrire dans la durée, en lien avec les enjeux qui unissent nos entreprises et nos savoir-faire et ce, dans l’optique de faire connaître aussi bien nos traditions que nos innovations.

Malgré un contexte difficile, l’édition du Sustainable Leather Forum 2020 a été un succès. Elle a réuni plus de 240 participants au Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), à Paris. Cette réussite confirme l’engagement et la volonté de nos industriels à prendre en compte l’impact social, économique et environnemental de leurs activités autour de cinq enjeux clés : la valorisation de l’humain au sein de l’entreprise ; le pilotage des impacts environnementaux à tous les stades de la production ; l’engagement d’exercer son devoir de vigilance sur l’ensemble de la chaîne de valeur ; la volonté d’agir pour la protection et l’information des consommateurs ; le respect et la bientraitance des animaux d’élevage.

Sur la base de ces cinq engagements, nous avons établi des critères mesurables, afin de pouvoir communiquer régulièrement sur l’avancement de la filière en matière de RSE. En prenant cette initiative, la Filière Française du Cuir veut rendre la RSE irréversible pour l’ensemble de notre secteur, en faisant de ses acteurs des modèles du développement durable et de l’économie circulaire.

Cependant, ces sujets doivent aussi s’accompagner d’une meilleure gestion des risques, d’approches innovantes, d’une bonne compréhension des enjeux du développement responsable, tout en maintenant l’ancrage des savoir-faire dans les territoires.

C’est sur ces points en particulier que les débats se sont portés pour cette deuxième édition, afin de continuer à réinventer notre filière, en lien avec les enjeux de transparence et de responsabilité dont se réclament aujourd’hui les consommateurs et les acteurs engagés autour de l’impact environnemental et de la bientraitance animale.

 

Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir


-----

EDITION 2020 CONSACREE A LA RSE

"Pour une filière plus éthique et responsable"

Le Conseil National du Cuir publie un livre blanc dédié aux démarches responsables, environnementales et éthiques des industries du cuir.
Le Conseil National du Cuir publie un livre blanc dédié aux démarches responsables, environnementales et éthiques des industries du cuir.
Crédits : 
Conseil National du Cuir

Icône PDFTéléchargez le document

Le travail du cuir est l’activité de recyclage la plus ancienne de l’histoire humaine. La Filière Française du Cuir est donc la digne héritière d’une longue tradition de savoir-faire qui se perd dans la nuit des temps. Elle peut légitimement être fière de ses métiers d’excellence qui la placent en quatrième position mondiale, alors qu’elle faillit disparaître. Après avoir perdu près de 90% de ses entreprises et de ses emplois, elle a su surmonter le choc de la mondialisation et la recherche d’une main d’œuvre toujours moins chère, qui ont fortement impacté l’ensemble de l’industrie française dans les années 1970-1980.


La filière cuir, une success story à la française 

La filière cuir a su se redéployer dans le haut de gamme et faire rayonner son image, ses marques et ses produits dans le monde entier. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : elle représente aujourd’hui 9 400 entreprises, dont plus de 80% de PME et de TPE, 130 000 emplois et 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 12 milliards à l’exportation ! Une véritable résurrection économique et sociale, due à l’exceptionnelle mobilisation des dirigeants et salariés qui se sont engagés pour la réussite de leurs entreprises.

Cette mutation économique s’est accompagnée d’un profond bouleversement de l’environnement sociétal des entreprises de la filière. Les préoccupations environnementales, l’innocuité des produits et le souci de la bientraitance animal sont devenus des thèmes majeurs du monde contemporain et de ses valeurs. Cette évolution a fortement impacté les industries du cuir qui sont régulièrement mises en cause pour leur impact environnemental et leurs res-ponsabilités en matière de bientraitance animal.

Et pourtant, notre filière est à la pointe des engagements en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et se bat sans cesse pour améliorer son empreinte environnementale. Ce combat de tous les jours, fait de volonté, d’innovation, d’investissements conséquents afin de répondre à la fois à une législation très contraignante et aux attentes du consommateur, se doit d’être connu et reconnu. C’est pourquoi, le Conseil National du Cuir (CNC), avec les fédérations professionnelles partenaires, a décidé la tenue d’un événement de grande ampleur, le 16 septembre 2019 – le Sustainable Leather Forum – afin que les professionnels du secteur viennent eux-mêmes témoigner de leur engagement quotidien en faveur de la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

Le succès de cet événement – accompagné d’un titre volontaire : « Pour une filière toujours plus éthique et responsable » – a convaincu la gouvernance du CNC de réitérer l’exercice, afin d’évaluer, dans la plus grande transparence, les évolutions de notre secteur et de ses métiers en matière d’éthique et de développement responsable. La richesse des expériences décrites par les professionnels du cuir lors de cette journée nous a également convaincus de présenter un livre blanc de la profession qui puisse être un document  de référence dans les débats actuels sur les enjeux de la RSE. Rien ne peut remplacer les témoignages de ceux qui sont au cœur de l’économie réelle, dans leurs ateliers, leurs usines ou leurs commerces. 


Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir

 

-----

EDITION 2015 

"La Filière Française du Cuir est une filière d’excellence qui porte haut les couleurs de la France sur les marchés internationaux. 

Grâce à sa tradition d’élevage, au professionnalisme des négociants des cuirs et peaux bruts, à la qualité de son industrie de la tannerie mégisserie, au savoir-faire des maroquiniers, gantiers, bottiers et fabricants de chaussures, au talent de ses créateurs de mode et à la qualité de ses réseaux de distribution, la France est depuis toujours un grand pays du cuir. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et soulignent nos performances

Tous produits en cuir confondus, la France est le 4ème exportateur mondial avec un chiffre d’affaires de 9,3 milliards d’euros réalisé en 2015 sur les marchés étrangers. A noter, qu’entre 2010 et 2015 le chiffre d’affaires du secteur a progressé de 38%, tandis que, dans le même temps, le niveau de ses exportations progressait de 60% ! 

Faut-il rappeler également que nous avons les plus grands leaders mondiaux du secteur et que ces grands groupes, ambassadeurs prestigieux du « made in France », font travailler de nombreuses PME : LVMH n°1 mondial du luxe, Décathlon n°1 mondial dans la distribution d’articles de sport cuir, Honeywell, anciennement Sperian, leader dans les équipements de protection individuelle (chaussures et gants de sécurité)…

Mais ce sont aussi des PME qui réalisent des performances exceptionnelles sur leurs marchés respectifs : Weston à Limoges en Haute Vienne, Paraboot à Izeaux en Isère, Mephisto à Sarrebourg en Moselle, Clergerie à Romans dans la Drôme, Longchamp à Segré dans le Maine-et-Loire, Camille Fournet à Tergnier dans l’Aisne, Tanneries Haas à Eichhoffen dans le Bas-Rhin ou encore Causse Gantier à Millau en Aveyron…

Au total, de la peau brute à la distribution spécialisée des produits finis, cette filière représente 9 400 entreprises, 130 000 emplois et 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

A l’heure où les enjeux de la compétitivité de nos entreprises et le constat de l’affaiblissement du tissu industriel français deviennent des thèmes centraux du débat public, il est urgent de mettre en valeur les succès de la Filière Française du Cuir. Il est important de la conforter et de lui donner toutes les opportunités pour se développer…

L’échéance électorale de 2017 est un moment privilégié pour faire valoir les performances et les attentes des métiers du cuir, auprès des responsables politiques et des Français."

Frank BOEHLY, Président du Conseil National du Cuir

Icône PDFTéléchargez "Les 10 enjeux de la Filière Française du Cuir".pdf

Crédits : 
Conseil National du Cuir