Échanges mondiaux de la filière cuir en 2016 : les chiffres clés.

24 janvier 2018

Situation stable pour l’Europe dont les exportations pèsent pour un tiers des exportations mondiales de la filière cuir. L’Italie et la France, respectivement 2ème et 4ème exportateurs mondiaux, tous produits confondus, demeurent les leaders du marché européen. Quant à la Chine, elle perd chaque année des parts de marché. Entre 2010 et 2016, les exportations chinoises sont passées de 45% à 36% avec une baisse significative en chaussure, maroquinerie et vêtements de cuir.

 

L’Italie et la France, leaders européens de la filière mondiale du cuir en 2016.

Un tiers des exportations mondiales de la filière cuir provient d’Europe dont la moitié a pour origine la France et l’Italie (16%). L’Italie (12%) est le deuxième exportateur mondial de la filière cuir derrière la Chine (36%). Ses principaux clients sont la France, les États-Unis, Hong-Kong, la Chine et l’Allemagne.

La France (4%) se maintient à la quatrième place des principaux exportateurs mondiaux derrière le Vietnam (10,5%). Dans certains secteurs comme les cuirs et peaux bruts et la maroquinerie, la France arrive en troisième position des exportations mondiales. Portée par une demande soutenue pour des sacs à main de luxe, la France exporte 10% des articles de maroquinerie dans le monde. Avec le cheptel bovin (19,5 millions de têtes dont 5,5 millions de veaux) le plus important d’Europe, la France exporte 6% de cuirs et peaux bruts dans le monde. Belles performances également pour la France qui se place 5ème exportateur mondial en vêtements de peau et accessoires en cuir (ganterie) avec 4,5% de l’ensemble des exportations mondiales.

Cuirs finis.
Cuirs finis.
Crédits : 
Paul et Malo.

Le continent américain, premier fournisseur de matières premières.

Pour l’ensemble de la filière cuir, les exportations du continent américain ne représentent que 5% des exportations mondiales. L’Amérique n’exporte quasiment pas de produits finis mais dispose d’un cheptel important. Elle exporte surtout des matières premières : cuirs et peaux bruts (37%) et cuirs préparés (25% de wet-blue et cuirs finis).

Parmi les principaux exportateurs de cuirs et peaux bruts mondiaux sur ce continent, les États-Unis se placent en tête avec un peu moins du quart des exportations mondiales et le Canada en 6ème position. En ce qui concerne les cuirs préparés, trois pays du continent américain figurent dans le palmarès des cinq principaux fournisseurs mondiaux : le Brésil (2ème exportateur mondial), les États-Unis (4ème) et l’Argentine (5ème).

 

La Chine, un géant sur le déclin.

La Chine est toujours le premier exportateur mondial de la filière cuir (36% des exportations mondiales) devant l’Italie (12%), le Vietnam (11%), la France (4%) et l’Indonésie (3%). Cependant, entre 2010 et 2016, les parts de marché de la Chine sont passées de 45% à 36% et dans le même temps, le Vietnam (3ème exportateur mondial) a gagné 5 points de parts de marché.

Ce recul est encore plus marqué pour les produits finis. Les pertes de parts de marché de la Chine sur la période 2010-2016, s’élèvent à 11 points pour la chaussure, 13 points pour la maroquinerie et 11 points pour les vêtements de peau et accessoires en cuir. Les pays qui ont le plus bénéficié de ce repli sont le Vietnam et l’Indonésie pour la chaussure, l’Italie et le Vietnam pour la maroquinerie, l’Italie et l’Inde pour les vêtements en cuir. La Chine subit à la fois la concurrence des pays où les salaires sont plus bas que les salaires chinois et des pays exportant des articles de luxe.

Les principaux clients de la Chine sont les États-Unis (30% des exportations chinoises), le Japon, Hong-Kong, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Chaussures.
Chaussures.
Crédits : 
Paul et Malo.

Les États-Unis, premier importateur mondial de produits finis.

Quels que soient les articles (chaussure, maroquinerie ou vêtements), les États-Unis arrivent en tête dans le palmarès des principaux importateurs mondiaux de produits finis en cuir. Selon les secteurs, les importations des États-Unis représentent entre 19 et 22% des importations mondiales.

Dans le secteur de la chaussure, six pays européens figurent parmi les huit plus gros importateurs derrière les États-Unis (l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas et la Belgique). Le Japon est le sixième importateur mondial de chaussures (4,5%).

Le marché européen demeure le premier marché mondial en termes d’importations de produits finis en cuir. En valeur, la moitié des chaussures exportées dans le monde est achetée par des pays européens, contre 29% pour l’Amérique, 20% pour l’Asie et 1% pour l’Afrique. 

Pour la maroquinerie, le Japon et Hong-Kong sont respectivement les deuxième et troisième importateurs mondiaux (8,5% et 7% des importations mondiales), derrière les États-Unis (19%) mais devant la France et l’Allemagne (6%). Quant aux exportations, 39% des articles de maroquinerie dans le monde sont destinés à des pays européens devant l’Asie, l’Amérique et  l’Afrique avec respectivement 35%, 25% et 1%.

 

Téléchargez les Échanges Mondiaux de la Filière Cuir 2017 basés sur l’année 2016.

Fichier PDF: 

Le Conseil National du Cuir

La confédération regroupe 20 fédérations ou syndicats professionnels depuis l’élevage jusqu’à la distribution des produits finis et anime l’ensemble de la filière française du cuir.

La filière française du cuir

  • 9 400 entreprises, dont les savoir-faire sont exceptionnels, maîtrisés et reconnus à l’international
  • 25 milliards dʼeuros de chiffre dʼaffaires, dont 10,6 milliards d’euros à l’export
  • 130 000 personnes salariées dans les industries du cuir, de la tannerie-mégisserie, de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, de la distribution dʼarticles de cuirs.
  • Un des leaders mondiaux des cuirs de veau et peaux exotiques.
  • 4ème exportateur mondial
  • 3ème exportateur mondial des cuirs et peaux bruts
  • 3ème exportateur mondial dʼarticles de maroquinerie