LA MAROQUINERIE SURCYCLÉE A L’HONNEUR DU DÉFI INNOVER ENSEMBLE

realisation_dun_prototype_anima_dans_latelier_a_pantin_photo_thierry_caron_divergence_thierrycaron-divergence.jpg

Réalisation d’un prototype Anima dans l’atelier à Pantin
Réalisation d’un prototype Anima dans l’atelier à Pantin
Credits: 
Thierry Caron Divergence

Le concours de création Défi Innover Ensemble a tenu sa dixième édition en dépit de la pandémie et du confinement. Le thème annuel « Open (re)sources, les bénéfices du réemploi » a inspiré deux projets innovants en maroquinerie.

Réutilisation, surcyclage, reconditionnement, réemploi, réparation… Les modes de production alternatifs et les concepts de circularité des matières sont plus que jamais d’actualité. Le projet collaboratif et pédagogique Défi Innover Ensemble s’est emparé de ces questionnements pour expérimenter la création à partir de ressources déjà existantes. « La crise sanitaire nous a confortés dans notre choix thématique, précise Jocelyn Gac, directeur du Pôle d’Excellence des Matériaux Souples et responsable Développement Durable chez les Compagnons du Devoir. Les métiers les plus expérimentés en compétences professionnelles sont plus aptes à s’adapter aux évolutions du marché ». Les artisans en formation chez les Compagnons du Devoir, les designers de l’Ensci-les Ateliers et les étudiants en management de l’IFM ont dû se plier aux contraintes particulières pour développer à distance leur projet collectif, cinq mois durant. Les prototypes n’ont pu être réalisés qu’un juin à la réouverture des ateliers de Pantin, quelques semaines avant la soutenance finale. Sensible à l’implication et à la qualité de travail des jeunes participants, le jury a exceptionnellement remis à l’ensemble des équipes le Prix d’Excellence de la Fondation d’Entreprise J.M.Weston.

L’économie circulaire en ligne de mire

L’équipe de Reset « préfère parler de gisement inexploité plutôt que de déchet ». Noémie Beaugrand (aspirante maroquinière chez les Compagnons du Devoir), Suzanne Desouhant et Céline Robert de l’Ensci-les Ateliers ainsi que Anne-Marie Torre et Nathan Jacquart de l’IFM ont fait le choix d’une monomatière, dont le recyclage est porté par une volonté européenne affirmée. Le plastique se prête à des produits écoconçus, sans colle, aux coutures limitées, aptes à séduire la jeune génération sensible à la mode éthique. Pochette et sac, qui revendiquent une qualité durable à prix accessible, seraient distribués en ligne puis en pop up dans un second temps.

L’équipe de Reset Prix d’Excellence Défi Innover Ensemble 2020
L’équipe de Reset Prix d’Excellence Défi Innover Ensemble 2020
Crédits : 
Sarah Mineraud

Conception à distance du projet Reset
Conception à distance du projet Reset
Crédits : 
Thierry Caron Divergence

Anima est une autre marque de niche en puissance. Son projet a été imaginé par Tiphaine Chéron et Jérémy Blois (aspirants maroquinière et sellier chez les Compagnons du Devoir), Cécilia Bouvier et Claire Delville de l’Ensci-les Ateliers, Juliette Gonez et David Fernandes de l’IFM. L’ennoblissement des déchets de matériaux souples s’est naturellement imposé à l’équipe pluridisciplinaire. Les gisements identifiés se sont révélés rapidement variés. Le cuir - matière vivante durable - voisine avec le textile, la toile enduite, le caoutchouc ou encore la corde. Les chutes de grande taille sont utilisées telles quelles, les plus petites sont découpées, éventuellement tressées. Les sacs géométriques de trois tailles différentes - du compact au 48 heures - seraient fabriqués et vendus dans l’atelier boutique. Anima entend se différencier par le caractère unisexe et minimaliste de sa maroquinerie, une production locale privilégiant les ateliers de réinsertion en Ile de France, des produits monomatières démontables et réparables. L’équipe en est convaincue : « Les jeunes, majoritairement, sont prêt à payer plus cher des produits durables ».

L’équipe d’Anima Prix d’Excellence du Défi Innover Ensemble 2020
L’équipe d’Anima Prix d’Excellence du Défi Innover Ensemble 2020
Crédits : 
Sarah Mineraud