UN SAC EN CUIR DE POISSON, LAUREAT DU DEFI INNOVER ENSEMBLE 2019

kevin-damour-claire-durand-baptiste_cotten-mathilde-lopez-camille-coulon-vincent-senechal-photo-tcaron-divergence.jpg

L’équipe de Scalia : Kevin Damour, Claire Durand, Baptiste Cotten, Mathilde Lopez, Camille Coulon, Vincent Sénéchal.
L’équipe de Scalia : Kevin Damour, Claire Durand, Baptiste Cotten, Mathilde Lopez, Camille Coulon, Vincent Sénéchal.
Crédits : 
TCaron – Divergence

Scalia a remporté le Prix de l’Excellence de la Fondation J.M.Weston à l’occasion du dernier concours Défi Innover Ensemble. Il a été conçu par six apprentis étudiants chez les Compagnons du Devoir, à l’Ensci-Les Ateliers et à l’IFM avec le soutien d’une jeune tannerie lyonnaise.

La 9ème édition du Défi Innover Ensemble a réuni trois équipes pluridisciplinaires qui, quatre mois durant, ont imaginé et réalisé un projet original sur le thème « Cuirs alternatifs et alternatives aux cuirs ». Le vainqueur Scalia valorise un écoproduit, la peau de saumon tannée par Ictyos Cuir Marin de France. « L’approche globale, moderne et innovante » du sac à dos a fait l’unanimité.

Un montage astucieux

Scalia repose sur un double parti-pris : redorer le déchet de poisson en en faisant un cuir alternatif et réunir des partenaires français. A côté de Boutroué pour la bijouterie, Ictyos Cuir Marin de France a fourni la « matière première » à la jeune équipe. Le cuir de saumon - issu de la filière agro-alimentaire et de la restauration - est en effet une ressource existante bien réelle. Elle est pourtant peu recyclée. « C’est une matière oubliée mais noble à l’esthétique riche grâce à sa force graphique », expliquent Mathilde Lopez et Baptiste Cotten, designers de l’Ensci-Les Ateliers. Mais en raison de sa petite taille, le cuir de poisson est plutôt utilisé en petite maroquinerie, en ceinture ou en empiècements décoratifs. Claire Durand et Kevin Damour, apprenant la maroquinerie et la sellerie chez les Compagnons du Devoir, ont trouvé une solution pour augmenter la surface et composer un sac dans son intégralité. Le cuir de poisson est découpé en bandes qui s’auto maintiennent en  s’entrecroisant. Une composition aussi efficace que discrète.

Le Défi Innover Ensemble 2019 a récompensé un sac à dos en cuir de saumon.
Le Défi Innover Ensemble 2019 a récompensé un sac à dos en cuir de saumon.
Credits: 
TCaron-Divergence

Un luxe singulier

Un volume contemporain et unisexe a guidé Scalia. « La forme devait s’effacer devant le cuir très visuel », s’est expliqué le groupe. Derrière son apparence minimale, le sac à dos est un concentré de détails soignés : teinture de tranche assortie au fil et à la doublure, pans rigidifiés par le contrecollage, fermeture aimantée, marquage à chaud… « Nous visons un consommateur sensible à la transmission et à la singularité via l’esthétique », ont précisé Camille Coulon et Vincent Sénéchal, issus d’un Mastère en Management du Luxe et de la Mode à l’IFM. Scalia se révèle un concept porteur. « Le principe du module permet d’envisager la réparation et l’utilisation d’autres cuirs de poisson est possible ». Quant au prix, il place Scalia dans une gamme intermédiaire entre celui du cuir bovin et du cuir exotique.