SYNDICAT DES INDUSTRIES FRANÇAISES DES COPRODUITS ANIMAUX (SIFCO)

20, rue Alain Gerbault
35000 Rennes
02 23 22 74 04 – 09 67 14 74 04

GROUPE D’ACTIVITE : PRODUCTION 

Collecte, traitement et transformation de sous-produits et coproduits animaux.

DATE DE CREATION :

1982

RESPONSABLES :

Président : Jean-Louis HUREL

Délégué général : Bruno POINT

Secrétaire générale : Oriane BOULLEVEAU

CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR (2015)

Membres adhérents, collecteurs et transformateurs de coproduits et sous-produits animaux : 14

Lignes de production : 72 (réparties sur une quarantaine de sites)

Effectif: 3495 

Matières premières traités : 3 338 709 tonnes (provenant des élevages, abattoirs et ateliers de transformation). 

REALISATIONS PARTICULIERES :

Collecte de 2,99 millions de tonnes provenant des élevages, abattoirs et ateliers de transformation

VOCATION :

  • Améliorer la qualité, en garantissant les valorisations les plus performantes des sous-produits animaux collectés et traités.
  • Protéger l'environnement, composante essentielle de la filière.  Les installations sont ainsi encadrées quant à leurs émissions, et notamment la consommation d’énergie et l’impact environnemental des produits qu’elles génèrent.
  • Assurer la traçabilité, une nécessité constante. Les entreprises chargées de l’équarrissage ont un rôle primordial dans la surveillance de la mortalité, la prévention des épizooties et l’identification des animaux.
  • Intégrer une réglementation en constante évolution. La transformation des sous-produits animaux est une activité très réglementée depuis la crise sanitaire des années 2000. La mise en œuvre de cette réglementation stricte a permis à la filière de produire des matières de qualité.

REALISATIONS PARTICULIERES : 

  • Rédaction de guides de bonnes pratiques d'hygiène et d'application des principes HACCP (2015).
  • Réalisation d'une étude sur la valorisation des corps gras animaux (2016).
  • Travail de rédaction et d'échange sur l'élevage aquacole avec l'UICN (organisation mondiale sous l'égide de l'UNESCO).
  • Expérimentation sur l'affichage environnemental en lien avec la Commission européenne. 
  • Création de divers groupes de travail sur les sujets suivants : Analyse du cycle de vie, énergies renouvelables (biocarburants et méthanisation), les maladies transmissibles, les matières fertilisantes (coproduits animaux destinés à être utilisés en engrais), l'ouverture des marchés (promotion de nouvelles opportunités de valorisation des sous-produits animaux) et les politiques de développement durable.
  • Veille réglementaire (France et Europe).