NEWSLETTER n°14

EDITO // LA FILIERE FRANCAISE DU CUIR PARTENAIRE DU LABEL OFG

Le Conseil National du Cuir a une triple mission : fédérer les 9 400 entreprises spécialisées de la filière, valoriser leurs savoir-faire spécifiques et informer le consommateur le plus précisément possible sur l’origine et la fabrication des produits en cuir. Le « produire en France » est un enjeu majeur pour notre filière qui représente 130 000 emplois et 25 milliards de chiffre d’affaires. Nombreuses sont nos entreprises, distinguées pour leur excellence, qui bénéficient déjà du label EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant. En signant dès la rentrée un partenariat avec l’association Pro France et le label Origine France Garantie, notre filière renforce son action collective en faveur de la fabrication française.

Ce label mis en place par Pro France en 2010, concerne principalement les secteurs industriels de notre filière, tels que la tannerie mégisserie, la maroquinerie, la chaussure et la ganterie. Les deux critères cumulés qui rendent un produit éligible (50% à minima du prix de revient unitaire acquis en France et caractéristiques essentielles prises dans l’hexagone), font de Origine France Garantie un label simple, facilement identifiable, plus efficace que l’appellation « made in France ». Il est surtout l’unique label certifiant l’origine française d’un produit. Un atout sur le long terme pour accroître la notoriété de nos entreprises et renforcer leur rayonnement international.

 

Frank BOEHLY, Président du Conseil National du Cuir

 

FOCUS // PIXIE CUIR, ENTREPRISE MEMBRE DE RESO’CUIR

Jessica Lengelée, artisan maroquinière du sud ouest, soutient Réso’Cuir depuis sa création. Pour elle, l’implication en région est primordiale.

Ex chauffeur de poids lourds, Jessica Lengelée a pris un virage radical en 2010. « C’est un métier qui m’a donné le goût de l’indépendance mais qui manquait de créativité ! »Elle se forme alors, plus de deux ans, auprès d’un artisan maroquinier du sud ouest. « Je me suis familiarisée avec le milieu des artisans d’art tout en apprenant le métier sur le tas ». Son atelier de fabrication Pixie Cuir voit le jour dans le Médoc. Les sacs, qu’elle façonne elle-même dans des cuirs principalement français, sont vendus dans des salons d’artisanat et des points de vente locaux.

Jessica Lengelée de Pixie Cuir
Jessica Lengelée de Pixie Cuir

 

La création de Réso’Cuir l’a immédiatement enthousiasmée. « C’est capital de pouvoir se rassembler. A plusieurs on est plus fort ! Le développement économique est une préoccupation que nous partageons tous. Les artisans comme moi ont besoin d’échanger parce que nous sommes seuls au quotidien dans notre activité. Le salon des Portes du Cuir qu’organise désormais Réso’Cuir, favorise ces échanges ».

La jeune créatrice pointe du doigt les besoins récurrents en formation. « Il est important pour un artisan de parfaire ses techniques, d’acquérir des formations transversales ». Comme le marketing, parfois trop éloigné des créatifs… « Réso’Cuir va nous aider à identifier les formations courtes les plus adaptées et les autres outils utiles à notre développement ». Formation et transmission sont étroitement liées. Pixie cuir, qui accueille déjà une ou deux fois par an de jeunes apprentis maroquiniers, reçoit par ailleurs de plus en plus de demandes de stages. Jessica Lengelée est catégorique. Elle embaucherait volontiers si les charges étaient allégées.

Très active, la fondatrice de Pixie Cuir se charge au sein de Réso’Cuir de relayer les besoins des artisans spécialisés. « Tout est à faire. Nous ne manquons pas d’idées pourvu que la région Nouvelle Aquitaine continue à nous soutenir ». Elle milite ainsi pour mettre en place à court terme différents projets très pratiques : la création d’un système d’achats groupés et d’un espace collectif mutualisant des machines, l’organisation d’une exposition sous pavillon Réso’Cuir sur un salon dédié en France ou à l’étranger et d’une visite « groupée » pour découvrir les dernières collections de cuirs dans la capitale… 

 

GRAND ANGLE // RESO’CUIR DYNAMISE LA NOUVELLE-AQUITAINE

Le cluster Reso’Cuir prend ses marques dans une région très réceptive aux professionnels du cuir. Il s’engage à mettre en réseau l’ensemble des acteurs des métiers du cuir de Nouvelle Aquitaine. Animées par Reso'Cuir, les Portes du Cuir vont accueillir la filière du 29 septembre au 1er octobre 2017 à Notron.

Credits: 
Réso'Cuir Nouvelle-Aquitaine

Les PME/TPE et artisans français du cuir sont très éparpillés sur le territoire. Pour rompre l’isolement et créer des synergies, la filière procède à des regroupements en région. Le Conseil National du Cuir encourage la création de pôles cuir. Ces clusters s’inscrivent dans la stratégie à long terme de développement économique et d’innovation menée au plan national.

Reso’Cuir Nouvelle Aquitaine est né en 2017 après le Pôle Cuir Aveyron. « La région Nouvelle Aquitaine est moteur dans la volonté de ce regroupement. La filière cuir a été identifié comme un secteur prioritaire », souligne Laurent Duray, président du cluster. Son entreprise CWD - fleuron périgourdin de la sellerie labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant - est à l’image d’une région soucieuse de valoriser son excellence locale. Toutes les étapes de fabrication et de transformation de la matière y sont représentées. La région concentre une centaine d’entreprises - dont certaines haut de gamme - et 4 800 emplois dans les métiers du cuir.

« Pour nous développer et réussir en France et à l’international, nous avons besoin d’être plus pertinents dans notre offre, poursuit Laurent Duray. Nous souhaitons faire appel à l’intelligence collective et constituer un écosystème propice aux entreprises. En moins d’un an, Reso’Cuir a fédéré une cinquantaine de membres et vise 80 entreprises spécialisées. »

Véritable « incubateur de projets », le pôle cuir basé à Thiviers mène de front plusieurs actions. « Nous avons commencé à recenser les compétences et les besoins en visitant les entreprises, précise Laurent Duray. La demande de formation est très forte. Nous avons la chance d’avoir depuis 2014 un outil de formation dédié, le Pôle d’Excellence du Cuir et du Luxe ». Reso’cuir se chargera de l’animer. Il organise aussi pour la première fois les Portes du Cuir, dont la 5ème édition a lieu en Dordogne à Nontron. Ce rendez-vous annuel, qui met à l’honneur la majorité des métiers du cuir, fera le point en particulier sur les outils de financement adaptés aux entreprises de la filière. 

 

LE CHIFFRE // 1,5 Milliards d'euros

C’est le montant des exportations de chaussures et articles chaussants au premier semestre 2017.

Les exportations sont en hausse de 6% par rapport à l’an passé. La progression vient notamment des ventes des produits à dessus cuir qui évoluent de 11%.

L’Europe représente à elle seule 79% des exportations. Les ventes en Amérique et Asie ont cependant dopé massivement la croissance des exportations, respectivement de 16% et 10%.

Facebook icon